Beaucoup de joueurs de la NFL font un sacré travail pour défendre ce en quoi ils croient.

Beaucoup de joueurs de la NFL font un sacré travail pour défendre ce en quoi ils croient.

Aaron Rodgers a fait de même avec ses coéquipiers à Green Bay.

“Se tenir debout avec les bras verrouillés c’est bien, s’agenouiller n’est pas acceptable. Mauvaises notes!” Trump a tweeté dimanche.

A Detroit, le chanteur d’hymne Rico Lavelle a pris un genou au mot «brave», baissant la tête et levant le poing droit. À Nashville, la chanteuse d’hymne Meghan Linsey s’est agenouillée en finissant de chanter.

Le président et chef de la direction des Jets, Christopher Johnson, dont le frère, Woody, est l’ambassadeur en Angleterre et l’un des plus fervents partisans de Trump, a qualifié de “un honneur et un privilège de se tenir bras dessus bras dessous avec nos joueurs pendant l’hymne national d’aujourd’hui” dans East Rutherford, New Jersey.

Les joueurs des Ravens et des Jaguars se réunissent dans une démonstration d’unité avant le coup d’envoi à Londres. pic.twitter.com/dy8JDzOBas

– @ nflnetwork

Le problème s’est répercuté de l’autre côté de l’Atlantique, où environ deux douzaines de joueurs se sont mis à genoux pendant la lecture de l’hymne américain au stade de Wembley.

“Nous sommes aux côtés de nos frères”, a déclaré le secondeur des Ravens, Terrell Suggs. “Ils ont le droit et nous nous sommes agenouillés avec eux aujourd’hui. Protester, protester non violemment, est aussi américain que possible, alors nous nous sommes agenouillés avec eux aujourd’hui pour leur faire savoir que nous sommes un front unifié.”

Les propriétaires prennent position

Le propriétaire des Jaguars, Shad Khan, et les joueurs des deux équipes qui n’étaient pas à genoux sont restés bloqués bras dessus bras dessous tout au long de la lecture de l’hymne et de “God Save The Queen”. Aucun joueur ne s’est agenouillé pendant l’hymne britannique.

“Le 1xbet apk pc fait de me prendre un genou ne change pas le fait que je soutiens nos militaires, je suis un patriote et j’aime mon pays”, a déclaré le secondeur des Bills Lorenzo Alexander. “Mais je reconnais aussi qu’il y a des injustices sociales dans ce pays et aujourd’hui je voulais me mettre à genoux pour soutenir mes frères qui l’ont fait.”

Les joueurs de Buffalo Bills s’agenouillent pendant l’hymne national avant un match de football de la NFL contre les Broncos de Denver. (Jeffrey T. Barnes / The Associated Press)

Alexander a dit qu’il reviendrait pour l’hymne la semaine prochaine.

“Je voulais juste leur montrer que j’étais avec eux aujourd’hui, surtout dans le contexte où notre président faisait des commentaires sur nos joueurs, sur leurs mères”, a déclaré Alexander. «Et puis vous mettez cela en conjonction avec la façon dont il a essayé de faire de la zone grise le nazisme et les membres du KKK comme étant de bonnes personnes, j’ai dû prendre un genou.

Trump s’est également moqué de la répression de la ligue contre les coups illégaux, suggérant que la ligue s’était assouplie en raison de ses initiatives de sécurité.

Kahn, qui faisait partie des propriétaires de la NFL qui ont contribué 1 million de dollars américains au comité d’inauguration de Trump, a déclaré qu’il avait rencontré les capitaines de son équipe avant le coup d’envoi à Londres “pour leur exprimer mon soutien à eux, à tous les joueurs de la NFL et à la ligue après la division et la controverse. remarques faites par le président Trump. “

L’une des critiques les plus vives du président dimanche était celle de l’entraîneur des Saints Sean Payton: “Je suis déçu des commentaires qui ont été faits. Je pense que nous avons besoin d’un peu plus de sagesse dans ce bureau”, a-t-il déclaré à propos de la Maison Blanche. “Je veux que ce type soit l’un des gars les plus intelligents de la salle et il semble que chaque fois qu’il ouvre la bouche, c’est quelque chose qui divise notre pays et ne nous rassemble pas.”

Le président des Raptors de Toronto, Masai Ujiri, dit qu’il est d’accord avec ses joueurs qui expriment leur opinion, ajoutant que personne ne sera renvoyé ici.

Son commentaire faisait référence au discours du président américain Donald Trump vendredi en Alabama lorsqu’il a déclaré que les propriétaires de la NFL devraient licencier les joueurs qui protestaient pendant l’hymne national.

Alors que les athlètes protestent, Crosby et la LNH parviennent à un accord peu clair Crosby soutient la décision des Penguins de se rendre à la Maison Blanche Plus de 200 joueurs de la NFL défient Trump pendant l’hymne

Ujiri dit qu’il est “à 110 pour cent” derrière ses joueurs, ajoutant lors du premier jour du camp d’entraînement de l’équipe que les joueurs “ont une plate-forme. Personne ne se fait virer ici, vous pouvez me citer”.

Le garde des Raptors, Delon Wright, dit que c’est un problème de liberté d’expression et que les athlètes devraient pouvoir utiliser leur plate-forme. Et il pense que le président devrait tweeter sur des questions plus importantes que les athlètes à genoux.

Sentiment similaire: Masai Ujiri des Raptors dit que “ personne ne se fait virer ”

Des sports

Il y a 3 ansVidéo2: Le président de l’équipe 12NBA soutient les joueurs après les remarques du président américain Donald Trump. 2:12

Les commentaires de Trump et les tweets ultérieurs ont suscité une réaction rapide. Tout comme sa décision de retirer une invitation à la Maison Blanche aux Golden State Warriors, champion de la NBA.

Top 5 des autres manifestations des athlètes

Des sports

Il y a 3 ansVidéo2: 03Après que le président Donald Trump ait appelé au licenciement des manifestants de la NFL, plus de 200 l’ont fait de toute façon. Nous avons vu de nombreux athlètes manifester au fil des ans, et Rob Pizzo en compte cinq. 2:03

Plus de joueurs de la NFL se sont agenouillés. D’autres se sont levés et ont verrouillé les bras, avec des propriétaires d’équipe dans certains cas.

Le président a doublé lundi avec plusieurs autres tweets.

«La question de l’agenouillement n’a rien à voir avec la race. Il s’agit de respecter notre pays, notre drapeau et notre hymne national. La NFL doit respecter ça! “

Trump a également fait l’éloge de NASCAR après que plusieurs propriétaires d’équipe aient mis en garde contre les conséquences des manifestations de l’hymne.

J’applaudis les joueurs de la NFL, les propriétaires qui se tenaient ensemble dans l’unité. Et encore une fois, ce n’est pas un manque de respect pour notre drapeau.

– L’entraîneur-chef des Raptors de Toronto, Dwane Casey, à propos des personnes qui ont répondu aux commentaires du président américain Donald Trump

L’entraîneur Dwane Casey, qui a rencontré ses joueurs dimanche soir pour discuter de la question, a également déclaré qu’il encourageait les Raptors à utiliser leurs droits du premier amendement.

Il a dit qu’il était malheureux que les gens «puissent même se demander» si les athlètes ont le droit de s’exprimer.

«Et venant de notre président, c’est blessant», dit-il.

Casey a déclaré qu’il ne considérait pas les manifestations de l’hymne comme irrespectueuses.

“J’applaudis les joueurs de la NFL, les propriétaires qui étaient là-bas dans l’unité. Et encore une fois, ce n’est pas un manque de respect pour notre drapeau.”

Casey a déclaré qu’il avait dit à ses enfants et à ses joueurs que vous ne manquiez de respect ni à votre drapeau, ni à votre pays, ni au bureau de la présidence.

«Cela représente quelque chose», dit-il.

“Mais si vous vous sentez fermement à propos de quelque chose, vous avez le droit d’en parler”, a ajouté Casey.

Ujiri a déclaré que bien qu’il y ait beaucoup de choses spéciales aux États-Unis, «le Canada est une bénédiction».

DeRozan apprécie le soutien

“Je pense que nous pourrions aller à deux Maisons Blanches, n’est-ce pas? Si nous gagnons un championnat, espérons-le, un jour. Je pense que nous serons bien avec [le premier ministre] Justin Trudeau”, a-t-il dit en faisant rire.

Masai Ujiri lors des visites à la Maison Blanche: “Lorsque nous remporterons un championnat, nous réglerons ce problème. Mais je pense que tout ira bien avec Trudeau.” pic.twitter.com/hnCcDoo7tv

– @ WeTheNorth__

Le gardien étoile DeMar DeRozan a déclaré que c’était “génial” que les Raptors aient le soutien de leur entraîneur et président – et de leur ligue.

DeRozan, qui a grandi à Compton, en Californie, a déclaré que des amis avaient été abattus par la police. Même aujourd’hui, il a dit qu’il y avait des questions sur la conduite d’une voiture de luxe.

Il a déclaré que Trump avait provoqué une grande partie de la tempête de feu sur lui-même et sur les États-Unis.

“Vous avez votre président sur Twitter plus qu’un enfant de 12 ans, qui dit les choses les plus scandaleuses pour les gens qui essaient juste de faire quelque chose de bien”, a-t-il déclaré. “C’est fou.”

Il soutient ce que font les joueurs de la NFL.

Athlètes unis

«Je suis partisan de tout ce qui est juste», dit-il. “Beaucoup de joueurs de la NFL font un sacré travail pour défendre ce en quoi ils croient. C’est formidable de voir tous les gars rester ensemble.”

Son camarade étoile Kyle Lowry a déclaré que les athlètes, comme tout le monde, sont unis pour vouloir mettre fin à l’injustice sociale.

Il a félicité les stars de la NBA LeBron James et Chris Paul et les propriétaires de la NFL pour s’être exprimés à la suite des commentaires de Trump.

Quant au président, Lowry a déclaré qu’il était “malheureux” que le leader du monde libre appelle les hommes SOB.

«C’est juste triste, aller sur Twitter et se concentrer sur des choses plus petites, les plus petits sujets – un joueur agenouillé … et ne pas se concentrer sur les injustices sociales qui se produisent. C’est mauvais, c’est vraiment mauvais.

“Vous vous réveillez le jour même et vous vous dites” Et ensuite? ” Ce n’est pas comme ça que vous voulez vous réveiller. Vous voulez vous réveiller et dire “Très bien, passons une bonne journée.” “

Les joueurs et les propriétaires de la NFL sont souvent en désaccord sur les problèmes, les finances et les règles du jeu, une querelle de longue date qui menace un autre arrêt de travail potentiel après la saison 2020.

Les deux équipes de la ligue sportive professionnelle la plus populaire du pays se sont unies samedi d’une manière inédite depuis des années, sonnant résolument les propos du président Donald Trump sur les joueurs agenouillés pendant l’hymne national.

“N’aimeriez-vous pas voir l’un de ces propriétaires de la NFL, quand quelqu’un ne respecte pas notre drapeau, vous diriez: ‘Faites sortir ce fils de pute du terrain tout de suite. Il est viré”, a déclaré Trump sous des applaudissements. Vendredi soir, lors d’un rassemblement à Huntsville, en Alabama, des commentaires qu’il a répétés au cours des deux jours suivants.

“Si les fans de la NFL refusent d’aller aux matchs jusqu’à ce que les joueurs arrêtent de manquer de respect à notre drapeau Pays, vous verrez le changement s’opérer rapidement. Feu ou suspendre! », A déclaré le président dans un tweet dimanche matin.

Si les fans de la NFL refusent d’aller aux matchs jusqu’à ce que les joueurs arrêtent de manquer de respect à notre drapeau & Pays, vous verrez le changement s’opérer rapidement. Tirez ou suspendez!

– @ realDonaldTrump

Le quart Colin Kaepernick a lancé le mouvement l’année dernière quand il a joué pour les 49ers de San Francisco, refusant de se présenter pendant “The Star-Spangled Banner” pour protester contre le traitement des Noirs par la police. Kaepernick est devenu un agent libre et n’a pas été signé par une nouvelle équipe pour cette saison.

Sans nommer Kaepernick, Trump a dirigé son discours sur les joueurs qui se sont agenouillés pour l’hymne.

“C’est un manque de respect total pour notre héritage. C’est un manque de respect total pour tout ce que nous défendons”, a déclaré Trump.

Les Buffalo Bills ont été suffisamment dérangés par la situation pour tenir une réunion d’équipe volontaire samedi, avec la participation des joueurs, des entraîneurs, du personnel et des propriétaires.

“Notre objectif était d’assurer un dialogue et une communication ouverts. Nous nous sommes écoutés. Nous pensons que c’est le meilleur moyen de résoudre tous les problèmes auxquels nous sommes confrontés, sur et hors du terrain”, ont déclaré les propriétaires Terry et Kim Pegula dans un communiqué diffusé par les factures.

Comments are closed.